Limiter les largeurs de chaussées

Loading ... Loading ...

Rééquilibrer le partage de l’espace public

Le développement des villes depuis les années 50 a fait la part belle aux déplacements automobiles aux dépens des piétons et cyclistes notamment. Les espaces publics des nos collectivités, incluant les rues, devraient être destinés à tous, et pensés à l’échelle des êtres humains. Élargir certains trottoirs existants et en implanter là où il n’y en a pas, voire planter des arbres entre la chaussée et le trottoir, tout cela permet de redonner une place plus appropriée aux piétons.

Ce rééquilibrage permet d’offrir des trajets plus confortables aux piétons. D’autre part, la réduction de la largeur destinée aux véhicules motorisés entraîne une baisse des vitesses de circulation. Au total, les piétons, ainsi que les cyclistes sont plus en sécurité et donc plus enclins à se déplacer et à profiter de l’espace public.

De plus, réduire la largeur des rues c’est aussi réduire les surfaces imperméables et les risques de créations d’îlots de chaleur urbaine, avec tous les problèmes que cela peut entraîner.

Les commentaires sont fermés.