Revitaliser la rue principale ou créer des rues commerciales mixtes

Loading ... Loading ...

De la vie sur la rue principale

La présence de diverses fonctions (commerces, résidences, services, institutions, loisirs, espaces publics…) au sein d’un secteur permet d’offrir à ses occupants un milieu complet, où tout est facilement accessible. Les déplacements se font alors plus naturellement à pied ou à vélo : les habitants d’un secteur aux usages mixtes peuvent en effet parcourir 45 % moins de kilomètres en véhicule par jour. La nature même des déplacements actifs permet plus d’interactions et contribue à la vie du quartier, lequel devient plus pratique, agréable et sécuritaire, le tout grâce aux différentes fonctions qu’il remplit.

Cependant, au Québec comme ailleurs en Amérique du Nord, les secteurs commerciaux traditionnels connaissent bien souvent des difficultés, puisque férocement concurrencés par les centres commerciaux, Power Centers et autres Lifestyle Centers. Les municipalités, grâce à des programmes de soutien technique ou financier, par exemple ou par les choix de localisation des services publics (écoles, CLSC…), peuvent faire pencher la balance vers un retour à une structure commerciale de proximité. Ainsi, certaines villes peuvent choisir de revitaliser leur rue principale, ou alors augmenter la mixité de quartiers mono-fonctionnels en se concentrant sur une rue centrale.

Source
Linda Bailey, Patricia L. Mokhtarian et Andrew Little, s.d. The Broader Connection Between Public Transportation, Energy Conservation and Greenhouse Gas Reduction.

Les commentaires sont fermés.