Utiliser des matériaux perméables pour la chaussée et les stationnements et préférer un drainage de surface de l’eau de pluie

Loading ... Loading ...

Limiter les coûts de traitement et profiter des bienfaits de l’eau

La multiplication des surfaces imperméables (rues, stationnements, entrées de cour asphaltées, etc.) fait augmenter la quantité d’eau rapidement drainée vers les cours d’eau, plutôt que de rester sur place et de contribuer à rafraîchir l’air en s’évaporant. En réalité, 80 % du ruissellement des eaux de surface est dû à l’imperméabilisation reliée aux véhicules. Cette eau arrive chargée de polluants dans les réseaux de traitement ou dans les rivières.

Il existe des solutions permettant de limiter ce phénomène. Remplacer l’asphalte classique par du pavé alvéolé en fait partie : une part de l’eau peut ainsi s’infiltrer directement. Par ailleurs, plutôt que de diriger les eaux de ruissellement vers les égouts, il est envisageable de la laisser à l’air libre, en l’acheminant par des canaux vers des bassins de rétention qui reproduiront des phénomènes de traitement naturels. De plus, l’eau conservée dans ces bassins contribue réduire les îlots de chaleur.

Source
J. Heaney, R. Pitt et R. Field, 1999. Innovative Urban Wet-Weather Flow Management Systems.

Les commentaires sont fermés.