Mot-clé : Mixité

Des quartiers moins dépendants de l’auto

En matière de développement urbain, ici comme ailleurs, l’équation se résume souvent à :

Quartier neuf = terrain neuf = toujours plus loin = dépendance à l’auto

Avec le rapport intitulé Europe’s Vibrant New Low Car(bon) Communities, l’Institute for Transportation and Development Policy (ITDP) analyse d’intéressantes expériences de quartiers européens ayant entre autres pour objectif de réduire les émissions de GES liées à l’utilisation de l’automobile. (Lire la suite…)

Mots-clés : , , , , , , , , ,

1 commentaire

Densité et mixité : utiles pour une ville de 11 000 habitants

Le Projet 58 – Densité et mixité

Depuis plus de 20 ans déjà, l’administration de Montmagny a travaillé à la revitalisation de sa ville en appliquant un principe de base des collectivités viables : augmenter la mixité et la densité. Au cœur de cette démarche se trouve naturellement le centre-ville. La Ville de Montmagny a récemment lancé Le projet 58, un concours s’adressant aux promoteurs intéressés à construire, sur un terrain du centre-ville, un bâtiment d’au moins trois étages, comprenant des commerces au rez-de-chaussée et des logements aux étages. Le terrain en question, propriété de la Ville, est un stationnement. Dans une ville comme Montmagny, il s’agit de toute évidence d’un terrain sous-utilisé, surtout considérant le manque actuel de logements. Le projet est donc un bel effort de densification en construisant la ville sur la ville. (Lire la suite…)

Mots-clés : , , ,

Commentaires fermés

Des déplacements « zéro émissions » et qui combinent de multiples avantages

La marche, mode de déplacement naturel et universel, constitue le principal type de déplacement actif. En ajoutant le vélo, les humains ont à leur disposition deux moyens efficaces et peu dispendieux de se déplacer. Puisqu’ils ne font appel qu’à l’énergie humaine, ils n’émettent pas de gaz à effet de serre. Par ailleurs, pour un grand nombre de déplacements, ils représentent des alternatives très intéressantes aux autres modes. En effet, près de la moitié des déplacements effectués quotidiennement sont de moins de 3 km (30 minutes à pied, 12 minutes à vélo) tandis que le quart sont de moins de 1,5 km (15 minutes à pied)[1]. En ville, les conditions de circulation font que la vitesse moyenne d’une auto est équivalente, voire plus faible que celle d’un cycliste. Malgré cela, les modes de transport motorisés sont majoritaires, y compris pour les courts déplacements. Ainsi, dans la région métropolitaine de Montréal, 55 % des trajets de moins de 1,6 km sont motorisés[2].

(Lire la suite…)

Mots-clés : , , , , , , , ,

Commentaires fermés

Une proximité profitable

La mixité se traduit par une diversité d’activités (résidentielle, commerciale, institutionnelle…) qui se côtoient sur un même territoire. À l’inverse, la séparation des activités dans des espaces distincts crée des milieux dits monofonctionnels (banlieue-dortoir, commerces de grande surface concentrés le long des autoroutes…). Cette séparation des activités multiplie les besoins en déplacement, au point qu’il faut parfois consommer un litre de carburant pour aller acheter un litre de lait !

Le rêve américain ? Un quartier monofonctionnel de faible densité (environ 8 log/ha) en Georgie – Source : Flickr / Mark Strozier

(Lire la suite…)

Mots-clés : , , ,

Commentaires fermés

video-sidebar